BGWeb creation realisation de site web

Création et réalisation de sites Web et E-commerce - Expert Open source CRM et GED - Conception  - Design et Développements spécifiques

L'e-commerce français a réalisé une croissance de 11,5% en 2016

En compensant le trou d'air du 3ème trimestre, le 4ème trimestre permet au secteur de maintenir sa croissance annuelle, qui ne décline plus depuis trois ans.

 

 

 

En 2016, les dépenses en ligne des Français ont progressé de 11,5% par rapport à 2015, selon la 54ème édition de l'indice e-commerce du JDN. Alors que la croissance du commerce électronique hexagonal avait décru jusqu'en 2012, elle semble depuis 2013 stabilisée, l'arrivée à maturité du canal de vente étant vraisemblablement compensée par la montée en puissance des distributeurs physiques et des mécanismes de web-to-store.

La croissance annuelle de l'e-commerce semble stabilisée

Cette évolution est calculée à partir des transactions en ligne par carte bancaire enregistrées par les plateformes de notre panel : WorldlinePayline by MonextPayBox by Verifone et Ingenico ePayments. Ces quatre PSP, qui selon nos estimations représentent un peu plus des trois quarts du marché français, totalisent 54,26 milliards d'euros de transactions en 2016, contre 48,67 milliards l'année précédente.

Entre 2015 et 2016, le nombre de transactions en ligne qu'elles traitent a progressé de 16,64%. Dans le même temps, le panier moyen de l'e-commerce français perdait 3,27 euros. En 2016, le montant moyen d'un achat en ligne était donc de 70,90 euros.

Un 4ème trimestre honorable compense le trou d'air du 3ème trimestre

Après le gros coup de mou enregistré au 3ème trimestre par la croissance de l'e-commerce, tombée à 8,2%, le secteur s'est plutôt bien rattrapé entre octobre et décembre 2016 en affichant un chiffre d'affaires 12,09% supérieur à celui du 4ème trimestre 2015. Cependant, à cette période marqué par les attentats du 13 novembre, la croissance s'était repliée à 8,37%. Les 12,09% de la fin 2016 s'expliquent donc en bonne partie par un effet de rattrapage mathématique. Sur deux ans, d'ailleurs, la progression des ventes au 4ème trimestre 2016 n'est que de 18%,  alors qu'elle s'élève à 20% au 3ème, à 25% au 2ème et à 24% au 1er trimestre.

Entre les 4èmes trimestres 2015 et 2016, le nombre de transactions en ligne s'est accru de 15,82%. Le panier moyen est pour sa part tombé à 67,18 euros. C'est 4 euros de moins qu'au 3ème trimestre 2016, du fait des petits achats de cadeaux et des promotions d'avant Noël, mais il s'agit également de son plus bas niveau jamais enregistré depuis le début de l'indice e-commerce du JDN.

Un mois de décembre particulièrement mou

Alors que la croissance de l'e-commerce s'était relevée à 12,16% en octobre et à 15,96% en novembre, notamment en raison de l'effet de rattrapage mentionné plus haut, elle est retombée en décembre à 8,78%. Si elle reste dynamique, la progression du nombre de paiements en ligne n'est pas non plus très élevée, puisqu'elle s'établit à 12,65% d'achats en ligne de plus qu'en décembre 2015. Quant au panier moyen, il plonge comme jamais, perdant encore 2,21 euros en un mois pour finir en décembre à 65,69 euros.

 Octobre 2016Novembre 2016Décembre 2016
Croissance sur un an du chiffre d'affaires 12,16% 15,96% 8,78%
Croissance sur un an du nombre d'achats en ligne 15,87% 19,66% 12,65%
Panier moyen 68,29 € 67,9 € 65,69 €

Voir l'article source

L'e-commerce français en croissance de 12,95% au 2ème trimestre 2016

L'e-commerce français en croissance de 12,95% au 2ème trimestre 2016

Le nombre d'achats en ligne a progressé de 18,12% en un an, selon l'indice e-commerce du JDN. Le mois de mai a été particulièrement bon.

 

Au deuxième trimestre 2016, les dépenses en ligne des Français ont progressé de 12,95% par rapport à la même période l'an dernier, d'après la 52ème édition de l'indice e-commerce du JDN. Juste au-dessus, donc, des 12,83% affichés au premier trimestre. Après deux années moroses à environ 11% de croissance, le regain observé en 2015 (12,5%) se poursuit. Même si, bien sûr, on reste loin des niveaux supérieurs à 20% que l'on constatait jusqu'en 2012.

L'e-commerce français au deuxième trimestre 2016

Le chiffre d'affaires de l'e-commerce a progressé de 12,95%

Lire la suite...

Répartition du trafic Internet selon les devices en France

Répartition du trafic Internet selon les devices en France

 

En mars, selon Médiamétrie, 48,6% des visites de sites en France ont été réalisées depuis un PC.

Si l'usage du mobile ne cesse de croître, le PC reste le terminal privilégié des Français pour accéder à Internet. Selon Médiamétrie et eStat, 48,6% des visites de sites ont été réalisées par ce biais en mars, contre 43,3% depuis un mobile et seulement 8% depuis une tablette.

 

Seules 8% des visites de sites ont été effectuées sur tablette en mars. © Médiamétrie/eStat

Par comparaison, en décembre 2014, 58% des visites provenaient d'un ordinateur, 32% d'un mobile et 10% d'une talette. Tandis que le mobile gagne du terrain, l'usage des tablettes s'effrite donc.

 

CMS : Joomla de nouveau dans la course face à WordPress

La plupart des gens qui se sont un peu intéressés au Web ont entendu parler de WordPress. En effet, ce dernier est de venu le CMS le plus utilisé au monde ! Il en existe pourtant d'autres tels que Drupal, SPIP, Ez Publish, Typ03 et bien sûr Joomla.

 

Bonjour Joomla !

Joomla est né le 17 Aout 2005 sur l’initiative d’un groupe de développeurs qui étaient alors sur le projet Mambo (CMS) mais qui ont refusé l’évolution de ce dernier car plus respectueuse des valeurs open source du projet.
Très vite, la communauté de Joomla s’agrandit et de nombreux développeurs ont apporté leurs contributions dans le monde entier. 
Joomla est open source, efficace et devient rapidement le CMS numéro 1 au monde à un moment où bon nombre d’agences web ou autres webmasters créent des sites PHP eux-mêmes.

Lire la suite...

Les 7 raisons pour lesquelles vous allez adorer Prestashop 1.7

Les 7 raisons pour lesquelles vous allez adorer Prestashop 1.7

L’événement e-commerce de ce début d’année est bien sûr le lancement de la version 1.7 de Prestashop. Si sa date de sortie n’a pas encore été dévoilée, les équipes chargées du développement nous ont quand même laissé entrapercevoir ces nouvelles fonctionnalités. Clarté et simplicité semblent être les maîtres-mots de cette version 1.7, dont le but est d’améliorer votre expérience en tant qu’e-commerçants.

Sans plus attendre, voici les 7 raisons pour lesquelles vous allez adorer Prestashop 1.7 :

1. Un nouveau processus d’accompagnement de l’utilisateur

Dans cette nouvelle version, vous serez accompagnés pas à pas dans la mise en place et la configuration de votre boutique en ligne à l’aide d’un guide. Cette amélioration fait suite aux difficultés rencontrées par les utilisateurs débutants, notamment ceux qui ouvrent leur boutique dans le cloud.

 Guide utilisateur Prestashop 1.7

2. Une simplification de la création des produits

Lire la suite...

Nouvelles réglementation législatives pour les commerçants en ligne

Nous vous informons que des modifications législatives, à propos du commerce en ligne, ont eu lieu en janvier 2016. En date du 09/01/2016 le Règlement (UE) N° 524/2013 relatif au « Règlement en ligne des litiges de consommation » entre en vigueur.42-63885268-1024x683

Le règlement nommé ODR (Online Dispute Resolution) vise à introduire une procédure extrajudiciaire indépendante, impartiale, transparente, efficace, rapide et équitable pour le règlement des différends découlant de la vente en ligne de biens ou de services entre les différents pays de l’UE.

Cet objectif devrait être atteint grâce à la création d’une plateforme de RLL (la plate-forme de règlement en ligne des litiges) au niveau de l’UE et les règles de coopération avec les organismes nationaux chargés de la résolution des litiges.

En tant que commerçant, vous êtes obligé, à partir du 9 janvier, d’informer vos clients de l’existence ...

Lire la suite...

Joomla! 3.4.7 est disponible ! Mise à jour de sécurité critique

Joomla! 3.4.7 est disponible immédiatement. Cette mise à jour de sécurité pour la série 3.x de Joomla! corrige une vulnérabilité de sécurité critique et une vulnérabilité de plus faible niveau. Nous vous conseillons de mettre à jour votre site immédiatement.

securite

Quoi de neuf dans Joomla 3.4.7 ? 

La Joomla Security Strike Team a suivi la vulnérabilité de sécurité critique patchée la semaine dernière. Depuis la récente mise à jour, il est apparu que la cause est un bogue de PHP lui-même. Celui-ci a été corrigé par PHP en septembre 2015 avec les versions de PHP 4.5.45, 5.5.29, 5.6.13 (nota, il a été corrigé dans toutes les versions de PHP 7 et a été rétroportée dans certaines versions spécifiques Linux LTS de PHP 5.3).

 

Les seuls sites Joomla affectés par ce bug sont ceux qui sont hébergés sur des versions vulnérables de PHP. Nous sommes conscients que tous les hébergeurs ne mettent pas forcément à jour leurs installations PHP aussi nous publions cette mise à jour de Joomla qui contient une protection supplémentaire pour les utilisateurs. Nous recommandons à tous les utilisateurs d'appliquer cette mise à jour dès que possible.

Lire la suite...

En pleine forme, l'e-commerce progresse de 16% au 2ème trimestre

Le secteur affiche une belle dynamique depuis le début de l'année. Même à périmètre constant, sa croissance s'élève à 13%, son meilleur niveau depuis 2011, selon la Fevad.

ecommerce-eisn

Au deuxième trimestre 2015, le commerce électronique français a enregistré une croissance de 16%, selon le bilan trimestriel de l'e-commerce présenté ce matin par la Fevad lors de Paris Retail Week. Cette progression, supérieure aux attentes, est la plus forte observée depuis trois ans. Entre avril et juin, le total des ventes en ligne s'élèvent à 15,5 milliards d'euros. Une belle performance portée avant tout par le nombre d'achats, en hausse de 20% à 194 millions de transactions en ligne. La fréquence d'achat continue de croître, tandis que le panier moyen se stabilise à 79 euros.

Lire la suite...

Mise à jour de sécurité pour PrestaShop

En raison d’un problème de sécurité dont nous avons été avertis, nous diffusons aujourd’hui plusieurs manières de sécuriser une boutique pour nos utilisateurs et partenaires :

patch secu-657x345

  • Une nouvelle version de PrestaShop 1.4.x et 1.5.x. La version 1.6.1.0 est déjà sécurisée.
  • Des fichiers de correctifs pour les dernières versions de chaque branche — 1.4.11.0, 1.5.6.2 et 1.6.0.14.
  • Le module Security Patch, qui applique les correctifs ci-dessus, beaucoup plus
    facile à utiliser qu’en les appliquant à la main.
  • Des archives Zip contenant les fichiers modifiés pour les branches 1.4, 1.5 et 1.6.

Lire la suite...

Les 10 ans de Joomla

Le premier évènement 100% business pour les 10 ans de Joomla

Mardi 27 Octobre 2015 se tiendra le premier JoomlaBusiness à PARIS. Le JoomlaBusiness est un événement pour les décideurs tels que les directeurs des systèmes d'information (DSI) et les directeurs marketing (DM) ainsi que les chefs de projet Web qui pourront découvrir pourquoi Joomla! est indispensable dans la conception et la réalisation de sites web et d’applications web à haute valeur ajoutée.

joomlabusiness-banner-770x110-01b

Joomla! fête ses 10 ans en cette année 2015.

Malgré la montée en puissance de ce CMS phare, encore élu meilleur CMS Open Source PHP en 2014, aucune manifestation n'était organisée pour promouvoir Joomla! au-delà du cercle de ses utilisateurs existants et notamment auprès des entreprises ou des collectivités territoriales.

Conçu et organisé par l’AFUJ avec le concours de nombreuses sociétés, le JoomlaBusiness a pour vocation de présenter le fabuleux
potentiel du CMS Joomla! et l’incroyable vitalité des acteurs professionnels de Joomla! autour de thèmes définis par les besoins professionnels des entreprises françaises dans le secteur Internet comme :

  • Applications métiers
  • Interoperabilité
  • Securité & Performance
  • Digital Marketing
  • Cloud et Big Data
  • Chaine de production et méthodologie

Dans cette journée les principaux acteurs français de Joomla! démontrerons au travers de conférences et d'expositions comment Joomla! a pu répondre à ces thèmes. Pourquoi General Electric, EDF, Unilever ou encore le FAFIEC ont fait ce choix !

Cette première édition sera marquée de temps forts comme les prises de parole d’experts, des conférences et des tables rondes orientées sur les grands enjeux et tendances des sites et applications web.

Le JoomlaBusiness a lieu à PARIS SUR L’ESPACE DU MAS DE PLUS DE 800 m2 :

  • Un hall d’accueil
  • Un espace d’exposition et de rencontres de 390 m2
  • Une grande salle de 250 places
  • Deux salles de 50 places

Venez développer votre business au JoomlaBusiness le 27 Octobre 2015, inscrivez-vous sur www.joomlabusiness.fr.

 

Liens utiles:

Toutes les informations sur www.joomlabusiness.fr

Devenir conférencier : www.joomlabusiness.fr/intervenants/devenir-conferencier

Devenir sponsor : www.joomlabusiness.fr/sponsors



Tout ce qu’il faut savoir pour vendre ses produits en ligne au sein l’Union européenne

Tout ce qu’il faut savoir pour vendre ses produits en ligne au sein l’Union européenne

 vente-en-ligne

Beaucoup de commerçants en ligne pensent qu’il leur suffit d’appliquer la législation de leur propre pays lorsqu’ils vendent des produits dans un pays de l’Union européenne (UE), même s’ils savent qu’en principe, c’est la loi du pays où sont livrées les marchandises qui prévaut. Pour simplifier les choses, ils pensent aussi que cela vaut pour la Suisse, mais la situation est plus complexe. Si Bruxelles a allégé les règles du commerce en ligne au sein de l’UE en publiant une série de directives sur le sujet, il existe toujours des dispositions spéciales propres à chaque pays (la France, la Belgique et le Royaume-Uni par exemple) qu’il convient de respecter. La situation juridique est par ailleurs totalement différente en Suisse, pays qui n’appartient pas à l’UE et qui possède sa propre législation.

Commençons par le commencement. Nous examinerons tout d’abord le contexte juridique des pays de livraison de l’UE (France, Belgique et Grande-Bretagne), puis celui de la Suisse. Pour les e-commerçants, les aspects les plus importants de ce cadre juridique sont les dispositions relatives à la conclusion des contrats, les conditions générales de vente, les réglementations sur les prix et les conditions de garantie, et l’obligation d’utiliser la langue nationale du pays. Le droit de rétractation étant harmonisé dans tous les pays de l’UE, il est inutile de l’expliquer. Il en va bien sûr différemment en Suisse, pays dans lequel ne s’applique pas la législation de l’UE.

France

Traditionnellement, la France intervient fortement dans la liberté contractuelle des commerçants en ce qui concerne la protection des consommateurs.

La législation du pays prévoit ainsi que la description d’un produit vendu dans une boutique en ligne soit considérée comme une offre contractuelle. Cette disposition a des répercussions importantes dans la pratique. Un commerçant est, par exemple, tenu de respecter une information erronée sur les prix.

Les renseignements obligatoires que doivent fournir les commerçants dans leurs boutiques en ligne sont harmonisés dans toute l’UE. La France va toutefois plus loin en les obligeant à informer les consommateurs des conditions de garantie prévues par la loi dans leurs conditions générales de vente. Ils sont passibles d’une amende s’ils ne le font pas.

Les dispositions de la loi sur les prix sont relativement strictes. Des règles obligatoires précises s’appliquent aux remises accordées sur les articles soldés. Les autorités de la concurrence peuvent sanctionner les infractions en imposant de lourdes amendes.

Les conditions de la loi sur la garantie concernant les consommateurs sont identiques à celles appliquées dans l’UE. Cependant, la disposition concernant la charge de la preuve relative à l’existence d’un défaut sur les produits reçus, qui incombe jusqu’à présent aux commerçants en ligne, devra être amendée à compter de 2016. En vertu des directives européennes, on part jusqu’à présent du principe selon lequel le défaut était présent au moment de la réception de la marchandise s’il est apparu dans les six mois après celle-ci et a été signalé au commerçant dans ce délai. Ce délai sera étendu à 2 ans à partir de 2016. Cette prolongation pose un problème important aux e-commerçants. Lorsqu’un défaut leur est signalé, ils disposent d’un délai de six mois pour prouver qu’il est apparu uniquement après la réception de la marchandise s’ils veulent se défendre contre les réclamations déposées par les consommateurs. Cela s’avère déjà difficile, voire impossible dans certains cas. La prolongation de ce délai à deux ans durcira considérablement cette situation. La loi française sur la garantie comporte deux niveaux de protection. Outre les conditions prévues par la loi, les consommateurs peuvent déposer plainte pour vices cachés. C’est toutefois à l’acheteur d’établir la preuve de l’existence d’un vice caché. Dans ce cas, le délai de garantie de deux ans ne commencera qu’au moment où le vice caché aura été découvert et non à la date de réception de la marchandise.

Enfin, en France, l’obligation d’utiliser la langue française s’avère particulièrement importante pour une boutique en ligne. Les infractions peuvent faire l’objet d’amendes dans certains cas. Les consommateurs peuvent en outre invoquer le fait qu’ils n’ont pas compris les renseignements fournis (concernant le droit de révocation par exemple, qui n’est pas rédigé en français), ce qui entraîne l’application d’un droit de révocation d’un an.

 

E-shop

e-commerce Prestashop, Magento, Virtuemart,...

Voir

 

Web

CMS, joomla, drupal, wordpress

Voir

 

seo

Positionnement, référencement, web marketing,...

Voir